Projectiles

Publié le par G@RCIA

Vous l'aurez compris, la reine chez nous, c'est la pomme de terre. Il est simple de s'en procurer, elle épouse parfaitement la forme des canons (en forçant beaucoup d'accord) et puis, et puis voilà ... ouais c'est vrai ça, pourquoi toujours des patates ?

Vous êtes totalement libre de mettre ce que vous voulez dans le patator.
Les fruits et légumes sont toujours des champions de distance. Problème: gaspillage bête et coût élevé si grande campagne militaire. Cela dit tous les tubercules, citrouilles & co marchent très bien. La carotte quant à elle est souvent trop dure. La tomate est interessante et très marrante. Les bogues des noix partent très bien.

 

Bon plan économique si vous habitez pas loin d'une forêt: les petites pommes de pin. En forçant, elles épousent parfaitement votre canon et partent très très vite. Cependant elle laissent trop passer l'air, et donc le gaz. De plus, la compression lors du tir est diminuée. C'est ce qui arrive avec tout projectile de calibre légèrement inférieur à celui du canon: il y a des fuites. Pour y remédier, plusieures solutions:
- faire une bourre de papier ou de mousse que vous placerez juste derrière le projectile, pour assurer l'étanchéité.
-> l'idéal: récupérer un vieux ballon en mousse usagé et y tailler des bouchons en mousse directement avec le canon en procédant par rotations. Ces bouchons ne partent pas loin lors du tir: on peut les récupérer aisément.

 

Voici un exemple de ce que j'utilise en tant que bouchon d'étanchéité (obtenu avec un ballon mousse):

Attention à ne pas mettre n'importe quoi: rien d'inflammable, ni d'explosif, ni de vivant (faut pas faire de mal aux animaux!).
Néanmoins, il y a une expérience qui nous tente pour le 14 juillet, mais que nous savons très dangereuse même avant de l'expérimenter. Il s'agirait de laisser mariner des pommes de terre pelées dans le l'alcool à brûler (escusez-nous seigneur de notre bêtise, mais nous sommes jeunes) pendant 24 heures, et je propulser les dites alcopatates à l'aide du patator et de nuit : avec un peu de chance, il se pourrait que cela produise des étoiles filantes si elles réussissent à s'enflammer lors de la combustion du gaz ...

Publié dans Art de la guerre

Commenter cet article

Alban 27/01/2007 00:14

on a ns aussi penser a la patate enflamé mé non ac une tel vitesse le feux serai éteint par le "vent"
PAr contre pr lé dosage de gaz g vu un reportage télé sur les pompier et ces dernier expliquait ke si il ni yavé pa éxactement 15 % de gaz ds une pieces il ne pouvai pa yavoir explosion !
 

carlier loic 28/10/2006 21:14

bonne idée mais cela ne marchera pas car il y a trop de poussé ou dépar  (la flamme é souflé)   en touca je vé essayet sa pour allowin

mixado 07/12/2005 14:52

C'est pas mal comme idée, mais attention aux incendies ! ;)