Patondeusator (maj)

Publié le par G@RCIA


Il s'agit de ma première expérience personnelle en matière de patator. En général on ne tombe pas directement dessus sur internet, ou alors c'est du pur hazard et puis on ne "tilte" pas. Non, c'est plutôt par le bouche à oreille que le patator fait de nouveaux adeptes. Ensuite la machine internet fait son boulot: on se rappelle du nom, on le tape dans google, et là magie!, on tombe sur les plans de construction. On construit le bazard en moins d'une heure, mais il manque une pièce: de quoi faire une étincelle. Mince alors !


Alors on se pose et on réfléchit. Puis on trouve l'idée la plus conne de la terre: et oui, j'ai fait mon baptème de patator à bord d'une tondeuse à gazon.

  Il nous fallait un allumage. Alors on sort une vieille tondeuse, on récupère le fil de la bougie, on relie les électrodes du patator à ce fil et à la masse de la tondeuse. On se met au milieu d'un pré, puis après c'est du travail d'équipe: un qui tient l'engin, un qui met le gaz, et un qui tire un grand coup sur la ficelle du démarreur de la tondeuse.  


Et, avant le grand saut, plongés dans l'inconnu, on sent une petite appréhension dans les visages. Puis on se dit: mais qu'est-ce qu'on est en train de faire ? Essayer de propulser une patate avec des tubes de pvc et une tondeuse? Même Mac Guyver il sait pas faire ! Puis on refoule nos peurs et on oeuvre. Et là, la magie opère: la pomme de terre s'envole dans les airs tel un oiseau et dans une explosion miraculeuse. Et à ce moment précis on se dit : ... mais qu'est ce .... qu'on peut être con.

Puis on réédite, on passe de la tondeuse à un tracteur, puis à une mobilette Peugeot 102: c'est tellement marrant de pédaler pour mettre en orbite un tubercule (on se croirait à E.T. l'extraterrestre)...

Publié dans Expériences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article