Verdict concernant les performances

Publié le par G@RCIA

Après une bonne demi-année de bons et loyaux services, voyons quelles sont les performances moyennes de nos bons vieux patators à laque.

Fiabilité:

Nous n'avons connu qu'une seule casse matérielle: un canon de 2 mm d'épaisseur qui s'était disloqué lors d'un tir. Depuis toutes nos pièces en PVC ont une épaisseur de 3mm. Aucune fuite de gaz ni explosion de bouchon à déplorer. Par contre nous avons eu, à l'occasion du test de l'introduction d'une carotte dans un canon de 40, une éjection brutale des vis-électrodes, sans dommages sur l'utilisateur heureusement. Pour ce qui est de l'allumage, c'est plus variable. Les allume-gaz de cuisine tiennent assez longtemps mais n'aiment pas tellement être ouverts ni bidouillés. Quand ça déconne, faut pas chercher plus loin, ça vient du piezo. Mention bien en revanche pour le bouton allume-gaz de vieux chauffe-eau, une merveille de puissance et de fiabilité. Pour résumer, cette merveilleuse invention qu'est le patator a réellement tenu ses promesses pour ce qui est de son fonctionnement. Le système est au point et ça fonctionne du tonnerre, c'est une certitude. Du premier tir jusqu'au dernier cela a été du pur bonheur.

Performances:

Hallucinantes est le mot. Distance maximale (LE tir optimal et bien bourré (comme on dit dans je jargon)): environ 200 mètres, voir un peu plus. La distance varie avec le type de projectile bien sûr et le sens d'où vient le vent. On arrive même parfois à mettre des effets dans les projectiles. Mais 170 mètres semble être une bonne moyenne. Sinon, les petits tirs vont de 100 à 150 mètres. A partir de cette portée(200m), j'ai pu faire quelques calculs (expliqués dans un article précédent):

VITESSE DE LA PATATE EN SORTIE DE CANON: 160 km/h.

ALTITUDE MAXIMALE EN CHANDELLE: 100 m.

ALTITUDE MAXIMALE LORS D'UN TIR A 45°: 50 m.

Ces calculs sont effectué en négligeant les forces de frottement fluide de l'air notamment. Ainsi la vitesse de la patate à l'atterissage est inférieure à 160 km/h, peut-être proche de 120 km/h. Il serait assez simple de vérifier cette vitesse à l'impact, en se munissant d'une caméra numérique: placer la caméra sur un pied fixe de telle sorte qu'elle filme l'atterissage; puis, en connaissant le nombre d'images par secondes et en relevant les positions successives de la patate, on peut facilement calculer la vitesse (souvenirs de lycée, lol).

Indice pour faire des calculs de distance (si vous n'avez pas de piste d'athlétisme proche de chez vous):

- utilisez des cartes routières ou de randonnée (séries bleues) assez précises. Repérez des routes ou des bords de lacs. Vous pourrez calculer la distance réelle grace à la carte et son échelle... Si vous n'avez pas de cartes, rendez-vous sur un site comme Mappy.fr (la précision n'est qu'assez bonne mais peu suffire).

EDIT (ne pas lire): vous pouvez aussi vous rendre au bord d'une route nationale ou sur la bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute ; connaissant la longueur des lignes discontinues ou la distance entre des panneaux, le calcul est très simple. (euh, oubliez ce que je viens de dire, c'est dangereux).

Verdict final:

Cette machine de guerre tient bien toutes ses promesses. Bravo à son inventeur (un génie pas d'autre mot) qui nous est inconnu, mais qui fait passer à de plus en plus de personnes des moments de déconne mémorables. C'est incontestablement l'ami de tout homme (ou femme) vivant dans nos folles campagnes. Bravo encore !

Publié dans Expériences

Commenter cet article