Une journée comme les autres.

Publié le par G@RCIA

Il faisait beau ce jour-là. On se faisait un peu ***** à vrai dire. Mais heureusement qu'il était là. Et oui, ce qu'il y a de bien avec l'ami patator, c'est qu'on ne s'ennuie jamais avec lui. Un petit creu dans l'emploi du temps et hop, c'est parti. Voici donc quelques instantannés d'une petite partie orchestrée par Cheazoo, notre modèle préféré pour ce qui est du maniement du patator (au passage nous reverrons quelques points clés de la séquence de tir).

Les indispensables (laque et tourne-vis pour réglages):

Le projectile du jour, de bonnes vieilles noix (enfin plutôt précoces):

Un bon petit vidangeage de la chambre à combustion (avec un délicieux retour de gaz brûlé saveur patate pourrie par la gueule):

Injection de gaz (dose mammouth pour l'occasion: 5 giclées, du jamais vu):

Le tir (notez comment le tireur tient fermement son canon (en même temps, vu la dose :) )):

Ah, le bonheur. Et bientôt le Patator PAC naîtra (Patator à Air Comprimé). La construction devrait avoir lieu mercredi 10 aout, à suivre donc.

Entre deux tirs, un petit calcul bète effectué grâce à l'enregistrement sonore d'un tir : il y a en moyenne 60 millisecondes de décalage entre le déclenchement de l'étincelle et l'explosion proprement dite. A quoi sert ce calcul ? rien. Je mettrai bientôt des videos sympas et quelques sons peut-être sur un serveur et vous ferai des liens. Au fait, un canon de 32 de deux mètres de long monté sur un patator de diamètre 100, ça casse tout, je peux vous le confirmer. @+

Publié dans Expériences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article